Le prêt hypothécaire Achat rénovation couvre à la fois le coût d’achat d’une propriété et le coût des travaux de rénovations qu’on veut y effectuer. Autrement dit, le coût des rénovations est additionné au prix d’achat. Les règles d’admissibilité hypothécaires s’appliquent alors sur ce nouveau montant.

Le prêt Achat rénovation est avantageux parce qu’on peut financer les rénovations à 95%.

Vous préférez attendre un an ou deux pour retaper la cuisine ou le sous-sol de votre nouvelle propriété? Si vous ne le faites pas à l’achat, vous risquez de ne pas être capable d’obtenir de financement hypothécaire pour payer vos travaux. En fait, vous devrez attendre probablement 7 ou 8 ans avant d’avoir suffisamment d’équité sur votre maison pour obtenir un refinancement. Et celui-ci ne sera que de 80% de la valeur de votre propriété.

Finalement, vous ne voulez pas attendre. Vous optez pour l’Achat rénovation. Voici les 5 choses importantes que vous devez savoir:

1. Devis et estimations: la course avant le prêt!

Vous devez d’abord obtenir un devis (description des travaux) à réaliser avec une estimation des coûts. Ces documents sont exigés par les institutions financières pour l’analyse de votre demande de prêt hypothécaire.

Attention, si votre offre d’achat est conditionnelle à l’approbation hypothécaire, vous n’aurez que quelques jours après l’acceptation de l’offre d’achat pour les fournir.

Concrètement, ça signifie trouver l’entrepreneur, prendre rendez-vous avec lui pour qu’il vérifie l’ampleur des travaux, prenne les mesures et finalement prépare et vous envoie la soumission. À noter que l’entrepreneur doit être membre de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Ou si vous faites les travaux vous-mêmes: magasiner et obtenir auprès d’un marchand les estimations de coûts des matériaux (jusqu’aux poignées de portes d’armoires, vis et scellant!) .

Bref, ça sera un petit marathon de quelques jours. Songez donc à vous entendre avec votre vendeur pour obtenir un délai plus long pour l’approbation hypothécaire.

2. Le montant du prêt hypothécaire Achat rénovation: selon la valeur marchande…ou moins!

Comme pour n’importe quel prêt hypothécaire, l’institution financière se basera sur la valeur marchande de la propriété mais, cette fois, avec les rénovations projetées. Le prêt hypothécaire consenti correspondra à 95% de cette valeur projetée.

Si le coût de l’achat et des rénovations est plus élevé que la valeur marchande projetée, vous devrez faire une mise de fonds plus grande pour financer vos travaux.

Et bien entendu, si le coût d’achat de la maison et des rénovations prévues est moins élevé que cette valeur marchande, l’institution financière consentira un prêt hypothécaire correspondant à 95% du coût total achat-rénovations. Bref, c’est toujours le moindre des deux.

3. Le déboursement du prêt Achat rénovation: à l’achat et à la fin des travaux.

Lors de la signature de l’acte hypothécaire chez le notaire, l’institution financière déboursera le montant équivalent à 95% du coût d’achat de la propriété. Vous aurez alors la responsabilité de réaliser ou faire exécuter les travaux. Pratico-pratique, vous avez généralement de 4 mois à 2 ans pour effecteur vos travaux.

Le deuxième déboursé, celui concernant les rénovations, se fait lorsque 100% des travaux planifiés sont terminés. L’institution financière mandatera un évaluateur pour s’en assurer.

4. Chose promise, chose due: on ne change pas d’idée sur les travaux.

Il est très important que les travaux réalisés soient ceux pour lesquels vous avez demandé le prêt. En effet, la valeur de la maison a été établie par l’institution financière en fonction du détail des estimations et devis fournis. Même si c’est la canicule, on ne renonce pas à ses nouvelles armoires pour faire installer une piscine! On ne troque pas les comptoirs en quartz pour d’autres en arborite en se disant qu’avec l’économie on a pu changer la céramique du plancher! Si vous changez d’idée sur les rénovations à apporter ou la qualité des matériaux, la banque peut refuser de vous verser l’argent.

5. Généralement, le coût des rénovations ne devrait pas dépasser 20% du prix d’achat de la maison.

Sinon, d’autres critères de financement s’appliquent: déboursés progressifs, obligation de faire affaire avec un entrepreneur, exigences plus élevées de mise de fonds, etc. Pourquoi? L’expérience démontre qu’il y a un risque beaucoup plus grand de dépassement des coûts. L’institution financière veut donc s’assurer que vous aurez les reins assez solides pour faire face aux imprévus.

Le prêt Achat rénovation s’applique autant pour l’acquisition d’une maison unifamiliale, d’un chalet ou d’un multilogements. Les modalités de financement peuvent varier selon les prêteurs et les assureurs (SCHL, Genworth ou Canada Garanty). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à m’appeler (450 446-0102) ou écrivez-moi (r.campbell@hypotheca.ca). Vous pouvez compter sur moi: je travaille pour votre intérêt.