Les pénalités, c’est le (gros) montant que vous devrez payer à votre prêteur si vous remboursez votre hypothèque avant terme. La vie étant pleine de surprises, plusieurs événements peuvent vous amener à résilier votre prêt hypothécaire. Séparation, perte d’emploi, déménagement ou tout simplement, la maison de vos rêves est en vente, là, maintenant. Mais résilier, ça peut coûter cher.

Pourquoi les prêteurs imposent des pénalités

Les prêteurs subissent une perte lorsque vous résiliez votre hypothèque avant terme. Ils perdent les intérêts que vous auriez payés au fil des mois. C’est pour se compenser ou amoindrir cette perte que les institutions financières exigent un dédommagement: les pénalités.

Calculer le montant des pénalités à payer

Le calcul de la pénalité est basé sur différentes variables: le montant qui vous reste à payer sur l’hypothèque, le temps qui reste jusqu’à l’échéance, le type de taux (variable, fixe, etc.) et le taux d’intérêt. À noter que les variables et la façon de les appliquer peuvent différer selon le prêteur.

De façon générale, si votre hypothèque est à taux variable, votre pénalité équivaudra à trois mois d’intérêts peu importe le temps restant de votre terme. Par exemple, pour un prêt de 100 000 $, si votre taux est de 4%, vous devrez verser 1 000 $, soit:

  • 100 000 $ x 4%= 4 000 $ d’intérêt pour l’année
  • 4 000 $ divisé par 4 (puisque 3 mois correspond à 1/4 d’une année) = 1 000 $

Si votre taux est fixe, le prêteur fera les deux calculs suivants et vous réclamera le montant le plus élevé des deux. Pour reprendre l’exemple ci-dessus:

  1. trois mois d’intérêt (1 000 $) ou
  2. un taux d’intérêt, qui équivaut à l’écart entre le taux en vigueur lors de la signature de votre contrat et celui en cours au moment de résilier votre hypothèque, appliqué à la totalité de la période restante. Dans l’exemple, si vous mettez fin à votre hypothèque 24 mois avant la fin du terme et que le taux actuel est de 3%, vous devrez payer 2 000 $ soit:
    • 4% – 3% = 1% d’écart
    • 1% x 100 000 $ = 1 000 $ d’intérêt annuellement
    • 1 000 $ x 2 ans = 2 000 $ de pénalité

Ainsi, le prêteur vous exigera une pénalité de 2 000 $, soit le montant le plus élevé entre 1 et 2. Il est facile de comprendre qu’avec un taux fixe, plus vous résiliez tôt dans votre terme, plus ça vous coûte cher.

Sans oublier les autres avantages…à rembourser

Si vous avez eu un rabais de taux, une remise en argent, des frais de notaire payés ou tout autre avantage, le prêteur vous demandera probablement de les rembourser, du moins au prorata du temps restant. Dans certains cas, des frais d’administration peuvent même s’ajouter.

Les institutions financières ne font pas de cadeaux. Le montant à payer sera toujours à leur avantage.

La bonne hypothèque, c’est plus qu’un taux

C’est aussi les conditions qui entourent le prêt. Il est parfois plus important de s’assurer que les conditions répondent à vos besoins et vous donnent la liberté de réaliser vos projets…même si ce n’est pas au taux le plus bas.

Vous voulez en savoir plus ou vous avez besoin d’aide: r.campbell@hypotheca.ca ou 450-446-0102.

Lire aussi: Renégocier son hypothèque avant terme: avantageux ou pas?